Le Soleil
Mario Gagnon, directeur général de Point de repère, Jean Simard et Amélie Bédard, directrice de la coopérative SABSA (Interzone)
Mario Gagnon, directeur général de Point de repère, Jean Simard et Amélie Bédard, directrice de la coopérative SABSA (Interzone)

Surdoses: se rappeler des morts invisibles

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Le Soleil
Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
«Je m’appelle Jean Simard. L’an dernier, le 22 mai, mon fils, Dominic Moisan, 39 ans, est décédé d’une overdose dans son appartement de Québec. Ca faisait un mois qu’il s’injectait, et il est mort avec du naloxone au bout des pieds, une poutine dans le micro-onde.»