Le Soleil
Si Québec solidaire est porté au pouvoir le 3 octobre, le gouvernement québécois rachèterait le Pont de Québec au CN.«Si c’était une possession québécoise, on aurait le levier, on pourrait l’utiliser à bon escient, on pourrait voir à son entretien», affirme Étienne Grandmont, le candidat solidaire dans la circonscription de Taschereau, à Québec.
Si Québec solidaire est porté au pouvoir le 3 octobre, le gouvernement québécois rachèterait le Pont de Québec au CN.«Si c’était une possession québécoise, on aurait le levier, on pourrait l’utiliser à bon escient, on pourrait voir à son entretien», affirme Étienne Grandmont, le candidat solidaire dans la circonscription de Taschereau, à Québec.

QS rachèterait le pont de Québec

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Si Québec solidaire est porté au pouvoir le 3 octobre, le gouvernement québécois rachèterait le Pont de Québec au CN. «Si c’était une possession québécoise, on aurait le levier, on pourrait l’utiliser à bon escient, on pourrait voir à son entretien», affirme Étienne Grandmont, le candidat solidaire dans la circonscription de Taschereau, à Québec.