Le Soleil
Caroline Leclerc, fondatrice des boutiques Rose Bon Bon.
Caroline Leclerc, fondatrice des boutiques Rose Bon Bon.

Rose Bon Bon mise sur le commerce hybride

Pierre Théroux
Collaboration spéciale
«Le commerce de détail a tellement changé ces dernières années, particulièrement depuis le début de la pandémie. Il est devenu hybride et le restera. Car même si le commerce en ligne a pris beaucoup d’ampleur, on a encore besoin de magasins qui ont pignon sur rue», affirme Caroline Leclerc, fondatrice des boutiques Rose Bon Bon spécialisées dans la vente de produits de décoration et d’art de vivre.