Le Soleil
La microbrasserie Le Trou du Diable a dû embaucher davantage de personnel pour faire fonctionner ses deux lignes de production, de bouteilles et de canettes.
La microbrasserie Le Trou du Diable a dû embaucher davantage de personnel pour faire fonctionner ses deux lignes de production, de bouteilles et de canettes.

Le Trou du Diable a le vent dans les voiles

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Les affaires vont rondement pour le Trou du Diable. En un an, les ventes de la microbrasserie shawiniganaise ont augmenté de 39%, une croissance qui ne semble pas près de s’arrêter, d’autant que de nouveaux investissements sont prévus pour les prochaines années.