Le Soleil
Les oursins diadème de Guadeloupe, des oursins  noirs aux très longs et fragiles pics, connaissent depuis deux mois «une mort rapide et massive», qui inquiète d’autant plus les scientifiques qu’ils ne se l’expliquent pas, et ne l’ont pas vu venir.
Les oursins diadème de Guadeloupe, des oursins  noirs aux très longs et fragiles pics, connaissent depuis deux mois «une mort rapide et massive», qui inquiète d’autant plus les scientifiques qu’ils ne se l’expliquent pas, et ne l’ont pas vu venir.

En Guadeloupe, la mortalité «massive» des oursins noirs inquiète les scientifiques

Amandine Ascencio
Agence France-Presse
Les oursins diadème de Guadeloupe, des oursins  noirs aux très longs et fragiles pics, connaissent depuis deux mois «une mort rapide et massive», qui inquiète d’autant plus les scientifiques qu’ils ne se l’expliquent pas, et ne l’ont pas vu venir.