Le Soleil
Taïwan a accusé samedi l’armée chinoise de simuler une attaque de l’île et fustigé le «comportement irresponsable d’un régime autocratique», la Chine poursuivant ses représailles après la visite à Taipei de la numéro trois américaine Nancy Pelosi.
Taïwan a accusé samedi l’armée chinoise de simuler une attaque de l’île et fustigé le «comportement irresponsable d’un régime autocratique», la Chine poursuivant ses représailles après la visite à Taipei de la numéro trois américaine Nancy Pelosi.

Dernier jour des vastes manoeuvres militaires de la Chine autour de Taïwan

Poornima Weerasekara
Agence France-Presse
Amber Wang
Agence France-Presse
La Chine devrait terminer dimanche ses plus grandes manoeuvres militaires jamais menées autour de Taïwan, une réaction de colère à la visite de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi sur l’île qui a fait plonger les relations entre Pékin et Washington au plus bas depuis des années.