Le Soleil
Le travail répond au besoin intérieur de se positionner dans le monde, fait valoir l’auteur René Bolduc. Il nous procure une dignité, un plaisir.
Le travail répond au besoin intérieur de se positionner dans le monde, fait valoir l’auteur René Bolduc. Il nous procure une dignité, un plaisir.

Travailler à être heureux

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
On en a trop, on se plaint. On n’en a pas, même refrain. On veut qu’il donne un sens à notre vie; il sème parfois l’ennui. Dans un monde où de plus de plus gens travaillent à être heureux et où notre rapport au travail se métamorphose, à quoi tout cela rime-t-il? Le Soleil en a discuté avec René Bolduc, ex-professeur de philosophie au Cégep Garneau et auteur de l’essai Travail et temps.