Le Soleil
Dan Belosinschi est chargé de cours à l’UQTR et travaille depuis dix ans à la conception d’un système écologique pour empêcher les incendies de piles de téléphones cellulaires et de batteries de voitures électriques.
Dan Belosinschi est chargé de cours à l’UQTR et travaille depuis dix ans à la conception d’un système écologique pour empêcher les incendies de piles de téléphones cellulaires et de batteries de voitures électriques.

Une solution contre les incendies de piles et batteries

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Les médias ont maintes fois rapporté des histoires de téléphones cellulaires ou de batteries de voitures électriques qui avaient pris feu, menaçant d’incendier des maisons et mettant en péril des vies. C’est que presque tous les fabricants utilisent, pour fabriquer les piles au lithium et batteries, un électrolyte liquide, soit un sel au lithium dissous dans un solvant organique qui est très inflammable. Dans certaines circonstances, un emballement thermique inextinguible peut survenir. Un chargé de cours en électrochimie de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Dan Belosinschi, croit avoir trouvé la solution à ce problème.