Le Soleil
Yan Bédard, un homme de 23 ans, a complété les deux tiers de sa peine et pourra retrouver sa liberté vendredi. Toutefois, la poursuite a voulu ajouter une condition à sa probation, celle de porter un bracelet anti-rapprochement (BAR) afin de protéger la victime.
Yan Bédard, un homme de 23 ans, a complété les deux tiers de sa peine et pourra retrouver sa liberté vendredi. Toutefois, la poursuite a voulu ajouter une condition à sa probation, celle de porter un bracelet anti-rapprochement (BAR) afin de protéger la victime.

Un premier homme avec un bracelet anti-rapprochement au Québec

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Un premier prévenu aura un bracelet anti-rapprochement au pied dès sa remise en liberté vendredi, à Québec. Il ne pourra s’approcher de sa victime, sans quoi les services d’urgences seront alertés.