Le Soleil
De gauche à droite : Robert Beauregard, vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes à l’Université Laval, Michèle Audette, sénatrice et militante autochtone, Bibiane Courtois, récipiendaire d’un doctorat honorifique en sciences infirmières et Sophie D’amours, rectrice de l’Université Laval.
De gauche à droite : Robert Beauregard, vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes à l’Université Laval, Michèle Audette, sénatrice et militante autochtone, Bibiane Courtois, récipiendaire d’un doctorat honorifique en sciences infirmières et Sophie D’amours, rectrice de l’Université Laval.

L’Université Laval reconnaît les langues autochtones

Victoria Baril
Victoria Baril
Le Soleil
Les langues autochtones sont maintenant reconnues par l’Université Laval comme langues premières. Ce changement dans le règlement des études, qui rend l’obtention d’un diplôme plus accessible pour les étudiants des Premières Nations, est bien accueilli par la sénatrice et militante autochtone Michèle Audette.