Le Soleil
«Les politiciens ont une responsabilité sociale de cesser de parler négativement de la profession de médecin», a affirmé Mauril Gaudreault, jeudi, lors d’un entretien avec <em>Le Solei</em><em>l</em>.
«Les politiciens ont une responsabilité sociale de cesser de parler négativement de la profession de médecin», a affirmé Mauril Gaudreault, jeudi, lors d’un entretien avec <em>Le Solei</em><em>l</em>.

Fini de casser du sucre sur le dos des médecins!

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Bientôt en campagne électorale au Québec, des politiciens de gauche comme de droite, ou même les deux, dénonceront à hauts cris le salaire des médecins pour se faire du bénéfice politique. François Legault ne s’en est pas privé durant son premier mandat comme premier ministre. Mais le président du Collège des médecins trouve que cela a assez duré.