Le Soleil
Mélanie Parenteau dit s’être fait refuser deux logements en raison du chien d’assistance de sa fille Érika.
Mélanie Parenteau dit s’être fait refuser deux logements en raison du chien d’assistance de sa fille Érika.

Logement refusé à cause d'un chien Mira

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Mélanie Parenteau pensait avoir trouvé le logement parfait. Elle n’a toutefois pas pu signer de bail, son colocataire à quatre pattes étant interdit de séjour dans le bâtiment. Or, le chien de la famille n’est pas un simple animal de compagnie ; il s’agit d’un chien d’assistance essentiel au quotidien de sa fille.