Le Soleil
Michael Vidler, avocat britannique défenseur des droits humains, a dû fermer son cabinet à Hong Kong en activité depuis près de vingt ans, et quitter en catastrophe le territoire dès qu’il a compris qu’il était désormais la cible des autorités et des médias prochinois.
Michael Vidler, avocat britannique défenseur des droits humains, a dû fermer son cabinet à Hong Kong en activité depuis près de vingt ans, et quitter en catastrophe le territoire dès qu’il a compris qu’il était désormais la cible des autorités et des médias prochinois.

Avocat depuis 20 ans à Hong Kong, un Britannique se dit contraint de partir

Xinqi Su
Agence France-Presse
Michael Vidler, avocat britannique défenseur des droits humains, a dû fermer son cabinet à Hong Kong en activité depuis près de vingt ans, et quitter en catastrophe le territoire dès qu’il a compris qu’il était désormais la cible des autorités et des médias prochinois.