Le Soleil
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
Les infirmières de la quinzaine de bureaux d’Info-Santé aux quatre coins du Québec ne répondent pas juste au classique 8-1-1, elles répondent aussi à un numéro qu’ont les gens qui reçoivent des soins à domicile, alias «les clientèles enregistrées», et ces appels sont traités en priorité.
Les infirmières de la quinzaine de bureaux d’Info-Santé aux quatre coins du Québec ne répondent pas juste au classique 8-1-1, elles répondent aussi à un numéro qu’ont les gens qui reçoivent des soins à domicile, alias «les clientèles enregistrées», et ces appels sont traités en priorité.

Info-Santé: cette attente est bien involontaire de notre part

CHRONIQUE / C’était un vendredi soir, Janick* soupait avec des amis quand une question a été lancée à l’autre bout de la table : «pourquoi c’est si long quand on appelle à Info-Santé?» 
Pour consulter l’article complet, connectez-vous.
Abonnez-vous pour un accès illimité à tous nos contenus.
Je veux m’abonner!