Le Soleil
Anne Hathaway, le réalisateur James Gray et l'acteur Jeremy Strong à leur arrivée au palais des festivals pour la projection d'<em>Armageddon Time</em>.
Anne Hathaway, le réalisateur James Gray et l'acteur Jeremy Strong à leur arrivée au palais des festivals pour la projection d'<em>Armageddon Time</em>.

Souvenirs d’enfance et galère d’âne

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CANNES — Le cinéaste James Gray revient cette année en compétition avec Armageddon Time, neuf ans après avoir présenté L’immigrante au Festival de Cannes. Un retour fort attendu, surtout que les noms d’Anne Hathaway et d’Anthony Hopkins figurent à l’affiche. C’est toutefois l’âne de la fable EO de Jerzy Skolimowski, elle aussi en lice pour la Palme d’or, qui a retenu notre attention jeudi.