Le Soleil
L’écrivaine Marie-Andrée Gill, originaire de Mashteuiatsh, proposera un regard différent sur le territoire à travers l’exposition qu’elle présentera du 20 mai au 10 juin à la galerie du LOBE, au terme de sa résidence de création.
L’écrivaine Marie-Andrée Gill, originaire de Mashteuiatsh, proposera un regard différent sur le territoire à travers l’exposition qu’elle présentera du 20 mai au 10 juin à la galerie du LOBE, au terme de sa résidence de création.

Le regard unique de Marie-Andrée Gill sur le territoire

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Le regard de Marie-Andrée Gill sur le territoire est pour le moins unique, tellement qu’il donne envie d’emprunter ses yeux. L’écrivaine originaire de Mashteuiatsh prépare tranquillement l’exposition qui permettra de le faire, depuis sa résidence de création au LOBE, où elle s’affaire, entre autres idées, à raconter l’histoire d’une Céline Dion parallèle, dont le rêve aurait été autochtone plutôt qu’américain.