Le Soleil
Le président de la FCCQ, Charles Milliard, réclame qu'on sorte de la guerre des chiffres, de la controverse qui a cours sur le nombre d'immigrants que le Québec devrait accueillir dans le contexte de la pénurie de main-d'œuvre.
Le président de la FCCQ, Charles Milliard, réclame qu'on sorte de la guerre des chiffres, de la controverse qui a cours sur le nombre d'immigrants que le Québec devrait accueillir dans le contexte de la pénurie de main-d'œuvre.

La FCCQ veut une «impulsion politique pour dépolitiser le débat» sur l'immigration

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) demande de «dépolitiser» l'enjeu de l'immigration et une définition claire de la «capacité d'accueil».