Le Soleil
Au Québec, une cinquantaine d'écoles offrent près de 700 programmes Sport-Études reconnus par la province. Il y aussi une cinquantaine établissements qui proposent des programmes Arts-Études approuvés par Québec. À cela s’ajoutent toutes les concentrations dans les autres écoles secondaires, allant de la robotique à l’horticulture, en passant par les sports électroniques, ainsi que le programme d’éducation intermédiaire (PEI) du baccalauréat international proposé dans plus de 80 écoles québécoises.
Au Québec, une cinquantaine d'écoles offrent près de 700 programmes Sport-Études reconnus par la province. Il y aussi une cinquantaine établissements qui proposent des programmes Arts-Études approuvés par Québec. À cela s’ajoutent toutes les concentrations dans les autres écoles secondaires, allant de la robotique à l’horticulture, en passant par les sports électroniques, ainsi que le programme d’éducation intermédiaire (PEI) du baccalauréat international proposé dans plus de 80 écoles québécoises.

L’ÉDUCATION À TROIS VITESSES | «Là où il y a une facture, il y a une fracture»

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
Il faut repenser le système de l’éducation et mettre fin aux «trois vitesses» qui pénalisent les enfants en difficulté ou provenant de familles moins fortunées. L’organisme École ensemble, qui mène ce combat depuis cinq ans, proposera différentes pistes de solutions à la veille de l’élection provinciale. Et contrairement à ce que souhaite Gregory Charles, elles passent par la gratuité scolaire des projets pédagogiques particuliers qui pullulent dans le réseau.