Le Soleil

Dernier rapport du GIEC: cultivons notre ville et notre optimisme!

Johann Girault, agr.
Johann Girault, agr.
Directeur général, Les Urbainculteurs
POINT DE VUE / En ce Jour de la Terre, nous aimerions revenir sur la publication du dernier rapport d’évaluation du GIEC (Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat). Il est primordial de rappeler qu’il s’agit, ici, d’un rapport qui expose avant tout des solutions qu’il ne tient qu’à nos sociétés de mettre en pratique. Comme nous l’explique Hoesung Lee, le président du GIEC, «[n]ous nous trouvons à la croisée des chemins. En prenant les bonnes décisions aujourd’hui, nous pouvons garantir un avenir vivable. Nous disposons des outils et du savoir-faire nécessaires pour limiter le réchauffement [climatique]. Les mesures climatiques prises dans de nombreux pays me rendent optimiste». Ainsi, au sein des 2913 pages du document réside, au-delà des actions politiques et des solutions technologiques, un appel plus large aux transformations sociales.