Le Soleil
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
L’avocate Valérie Assouline dénonce depuis plusieurs années le recours à outrance aux visites supervisées qui devraient, en théorie, être des mesures exceptionnelles.
L’avocate Valérie Assouline dénonce depuis plusieurs années le recours à outrance aux visites supervisées qui devraient, en théorie, être des mesures exceptionnelles.

DPJ: le bourbier des visites supervisées

CHRONIQUE / Au bout du fil, l’intervenante parle au père comme à un enfant de quatre ans : «monsieur, écoutez-moi comme il faut, il faut que vous demandiez la permission pour tous vos contacts, vous comprenez?»