Le Soleil
Le président français, Emmanuel Macron, et le Chancelier allemand, Olaf Scholz 
Le président français, Emmanuel Macron, et le Chancelier allemand, Olaf Scholz 

L’unité des Européens recommence à se fissurer face à Poutine

Valérie Leroux
Agence France-Presse
L’Allemagne taxée d’égoïsme, Emmanuel Macron accusé de négocier avec un «criminel» et le prorusse Viktor Orban réélu en Hongrie : après une rare unité au début de l’offensive russe en Ukraine, les Européens renouent avec les vieux démons de la division alors que le conflit s’installe dans la durée.