Le Soleil
La grande inconnue est désormais de savoir comment le fort degré d’immunité collective atteint en bien des endroits du monde va changer l’évolution du SRAS-CoV-2.
La grande inconnue est désormais de savoir comment le fort degré d’immunité collective atteint en bien des endroits du monde va changer l’évolution du SRAS-CoV-2.

La COVID a-t-elle encore des as dans sa manche?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
On a pensé que le virus muterait lentement, mais il s’est avéré remarquablement adaptable. On a espéré que le pire serait derrière nous une fois la vague delta passée, mais Omicron a envoyé encore plus de gens à l’hôpital. On a cru que le virus avait atteint son sommet de contagiosité avec BA1, pour se rendre compte que BA2 est encore plus transmissible. Voilà deux ans que le SRAS-CoV-2 déjoue les pronostics. Mais on commence à avoir certaines raisons d’espérer que, peut-être, la COVID serait en train d’épuiser son sac à malices. Peut-être…