Le Soleil

Quel avenir pour les immunosupprimés ?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
«Depuis 2010 que je porte un masque, et ça fait depuis 2018 que j’ai eu un diagnostic qui m’a fait réaliser à quel point ce serait dangereux pour moi d’attraper des virus comme la gastro ou la grippe. Donc me masquer et tout nettoyer, ça faisait déjà partie de ma vie avant la pandémie, mais je pouvais quand même vivre, aller voir des spectacles, voyager avec mon conjoint. La grippe et tout ça, c’était là, oui, mais ça ne circulait jamais autant que la COVID.»