Le Soleil
L’accroissement du nombre de femmes dans la profession et le recrutement de diplômés étrangers représentent deux voies à privilégier, selon l’Ordre des ingénieurs du Québec.  
L’accroissement du nombre de femmes dans la profession et le recrutement de diplômés étrangers représentent deux voies à privilégier, selon l’Ordre des ingénieurs du Québec.  

Plus de femmes en génie. Plus de diplômés étrangers aussi

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Collaboration spéciale
ZONE / À la recherche de 50 000 nouveaux professionnels d’ici 2020 pour répondre aux besoins liés à la croissance économique, aux 1000 départs à la retraite prévus bon an mal an et à la mobilité interprofessionnelle, le monde du génie ouvre ses portes à la diversification de la profession d’ingénieur.