Le Soleil
L’OMS recommande, elle, de «supprimer les restrictions inutiles sur le plan médical», citant «la criminalisation, des délais obligatoires d’attente, le fait d’imposer l’accord d’autres personnes - conjoints ou famille - ou d’institutions, et le fait d’interdire l’avortement au-delà d’un certain stade de la grossesse».
L’OMS recommande, elle, de «supprimer les restrictions inutiles sur le plan médical», citant «la criminalisation, des délais obligatoires d’attente, le fait d’imposer l’accord d’autres personnes - conjoints ou famille - ou d’institutions, et le fait d’interdire l’avortement au-delà d’un certain stade de la grossesse».

L'OMS appelle à lever les restrictions à l'avortement

La Presse Canadienne
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mercredi à faciliter autant que possible l’accès des femmes à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), estimant que les restrictions ne réduisent pas le nombre d’avortements, mais en augmentent les risques.