Le Soleil
Le régiment Azov, aussi connu sous le nom des «hommes en noir», a intégré la garde nationale ukrainienne à l’automne 2014 et est depuis financé et armé par le ministère de l’Intérieur ukrainien.
Le régiment Azov, aussi connu sous le nom des «hommes en noir», a intégré la garde nationale ukrainienne à l’automne 2014 et est depuis financé et armé par le ministère de l’Intérieur ukrainien.

Qui sont ces néonazis dans l’armée ukrainienne?

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le régime russe a déclaré la guerre à l’Ukraine pour «démilitariser et dénazifier» le pays, a-t-il justifié. L’ambassade de la Russie au Canada a réitéré ce message dans une lettre partagée sur Twitter, mardi, déclarant que «des crimes contre l’humanité et des violations du droit international humanitaire sont commis par les Forces armées de l’Ukraine et des groupes néonazis comme Asov». Oui, il y a des groupes d’extrême droite en Ukraine, dont le plus connu, le régiment Azov, a bel et bien été intégré à la garde nationale du pays. Ce qui ne fait pas pour autant, vous vous en doutez, du gouvernement ukrainien et de son armée des «néonazis». Contexte.