Le Soleil
«Les quatre autres partis nous voient comme une menace réelle, maintenant. Les attaques sont de plus en plus virulentes», note le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime.
«Les quatre autres partis nous voient comme une menace réelle, maintenant. Les attaques sont de plus en plus virulentes», note le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime.

«Plus on monte, plus on devient une cible»

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
LA POLITIQUE EN QUESTION / Chef du Parti conservateur du Québec (PCQ) depuis 10 mois, l’ex-animateur de radio et polémiste Éric Duhaime voit sa cote grimper dans les sondages en vue des élections du 3 octobre, surtout à Québec. Mais des douleurs de croissance sont à prévoir, reconnaît l’ancien conseiller de Mario Dumont.