Le Soleil
Lancée sur une note festive, la croisière des invités à un mariage prendra une tournure funeste dans <em>Mort sur le Nil</em>. 
Lancée sur une note festive, la croisière des invités à un mariage prendra une tournure funeste dans <em>Mort sur le Nil</em>. 

Mort sur le Nil : la croisière ne s’amuse plus *** [VIDÉO]

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CRITIQUE / Quatre ans après s’être frotté à l’univers d’Agatha Christie en revisitant Le crime de l’Orient-Express, Kenneth Branagh revient derrière la caméra et sous la moustache du détective Hercule Poirot avec Mort sur le Nil, un second hommage faste, mais somme toute classique, à cette pionnière du roman policier.