Le Soleil
Moscou, qui a déjà annexé la Crimée en 2014, dément toute velléité agressive envers l’Ukraine, mais conditionne toute désescalade à une série d’exigences, notamment l’assurance que Kiev n’intégrera jamais l’OTAN.
Moscou, qui a déjà annexé la Crimée en 2014, dément toute velléité agressive envers l’Ukraine, mais conditionne toute désescalade à une série d’exigences, notamment l’assurance que Kiev n’intégrera jamais l’OTAN.

Le risque d’une guerre en Europe est plus fort que jamais, selon Washington

Aurélia END
Agence France-Presse
Francesco Fontemaggi
Agence France-Presse
Les États-Unis ont affirmé vendredi que la Russie pourrait envahir l’Ukraine «à tout moment» dans les prochains jours, ravivant plus que jamais le spectre d’une guerre en Europe dans une accélération dramatique des événements après une phase d’intense diplomatie.