Le Soleil
«Il a été démontré dans le rapport «Origine des concentrations élevées de nickel dans l’air ambiant à Limoilou» que les particules contenant du nickel dans Limoilou sont principalement des particules de pentlandite, un minéral de la famille des sulfures de nickel dont plusieurs membres sont cancérigènes.
«Il a été démontré dans le rapport «Origine des concentrations élevées de nickel dans l’air ambiant à Limoilou» que les particules contenant du nickel dans Limoilou sont principalement des particules de pentlandite, un minéral de la famille des sulfures de nickel dont plusieurs membres sont cancérigènes.

Pour des normes de nickel adaptées à Limoilou

Patrick Provost
Co-coordonnateur du Regroupement Des Universitaires
DES UNIVERSITAIRES /  Le 22 décembre dernier, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) annonçait dans la Gazette du Québec qu’il allait modifier le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère en multipliant la norme journalière de nickel par cinq, passant ainsi de 14 à 70 ng/m3, pour autant que la moyenne annuelle ne dépasse pas les 20 ng/m3. Selon ce qui a été annoncé sur le site du MELCC, ce changement vise à « obtenir une solution optimale sur les plans de la protection de la santé publique, de l’environnement et du développement économique ».