Le Soleil
Les dirigeants de la Société du chemin de fer de la Gaspésie espéraient se rendre à Port-Daniel afin d’augmenter le trafic lié à la cimenterie Votorantim et ainsi atténuer les effets de la perte du transport de pales en 2023. Ils devront attendre à la fin de 2024 ou au début de 2025 parce que Transports Québec accuse deux ans de retard sur les travaux de réfection de la voie ferrée.
Les dirigeants de la Société du chemin de fer de la Gaspésie espéraient se rendre à Port-Daniel afin d’augmenter le trafic lié à la cimenterie Votorantim et ainsi atténuer les effets de la perte du transport de pales en 2023. Ils devront attendre à la fin de 2024 ou au début de 2025 parce que Transports Québec accuse deux ans de retard sur les travaux de réfection de la voie ferrée.

La réouverture de la voie ferrée entre Caplan et Port-Daniel prendra deux ans de plus que prévu

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
Ce que les meneurs socio-économiques de la Gaspésie craignaient depuis des mois se confirme: Transports Québec annonce le report de deux ans de la réouverture du chemin de fer entre Caplan et Port-Daniel, et du même coup ne se mouille plus dans un échéancier pour le rétablissement du lien ferroviaire entre Port-Daniel et Gaspé.