Le Soleil
« Les activités peuvent varier d’une personne à l’autre, mais l’important, c’est de trouver une activité que l’on apprécie, pour que ça s’intègre facilement dans notre quotidien», note Marie-Ève Langelier.
« Les activités peuvent varier d’une personne à l’autre, mais l’important, c’est de trouver une activité que l’on apprécie, pour que ça s’intègre facilement dans notre quotidien», note Marie-Ève Langelier.

La nature pour une meilleure santé mentale

Guillaume Roy
Guillaume Roy
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Le contact avec la nature devrait être considéré au même titre qu’une saine alimentation et l’activité physique, selon Marie-Ève Langelier, médecin de famille et professeure en intervention plein air à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Et les bienfaits de la nature pour la santé mentale sont particulièrement importants, en cette période pandémique, alors que la plupart des autres activités sont interdites.