Le Soleil
François Bourque
Le Soleil
François Bourque
À l’heure actuelle, les citoyens choisissent où ils veulent vivre et on accepte à l’avance de payer pour les infrastructures publiques (routes, écoles, CLSC, bibliothèques, etc.) qu’ils demanderont bientôt. C’est le contraire d’un développement planifié.
À l’heure actuelle, les citoyens choisissent où ils veulent vivre et on accepte à l’avance de payer pour les infrastructures publiques (routes, écoles, CLSC, bibliothèques, etc.) qu’ils demanderont bientôt. C’est le contraire d’un développement planifié.

La fin des chèques en blanc pour l’étalement urbain

CHRONIQUE / Le gouvernement du Québec déposera ce printemps une politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire. Un des éléments clés sera de resserrer les règles d’expansion des «périmètres d’urbanisation».