Le Soleil
Une étude menée par des universitaires démontre que les intervenants en santé mentale se sentent impuissants depuis le début de la pandémie.
Une étude menée par des universitaires démontre que les intervenants en santé mentale se sentent impuissants depuis le début de la pandémie.

Impuissance et solitude chez les intervenants en santé mentale

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
Formés pour aider, les intervenants en santé mentale aimeraient participer davantage à l’«effort de guerre» contre la COVID-19. Or, les besoins sans cesse grandissants et le manque de ressources freinent cette volonté, entraînant un sentiment d’impuissance chez plusieurs d’entre eux.