Le Soleil
La Cour suprême du Maine a autorisé, lundi, l’adoption d’un horaire accéléré pour entendre la demande du partenaire d’Hydro-Québec, qui juge que le référendum qui bloque son projet est inconstitutionnel. Le début de la plaidoirie est prévu pour le 9 mai, a confirmé une porte-parole des tribunaux de l’État.
La Cour suprême du Maine a autorisé, lundi, l’adoption d’un horaire accéléré pour entendre la demande du partenaire d’Hydro-Québec, qui juge que le référendum qui bloque son projet est inconstitutionnel. Le début de la plaidoirie est prévu pour le 9 mai, a confirmé une porte-parole des tribunaux de l’État.

Ligne d’Hydro-Québec au Maine: les plaidoiries pour sauver le projet prévues en mai

Stéphane Rolland
La Presse Canadienne
Il faudra attendre encore quelques mois avant que le plus haut tribunal de l’État du Maine se prononce sur l’avenir du projet d’interconnexion d’Hydro-Québec, rejeté par les électeurs lors d’un référendum en novembre dernier.