Le Soleil
Même s’il est difficile de dresser un portrait statistique global sur l’achat local après 22 mois de pandémie, Johanne Michaud voit plusieurs indicateurs révéler que les consommateurs ont accentué leurs achats de produits alimentaires régionaux en Gaspésie. 
Même s’il est difficile de dresser un portrait statistique global sur l’achat local après 22 mois de pandémie, Johanne Michaud voit plusieurs indicateurs révéler que les consommateurs ont accentué leurs achats de produits alimentaires régionaux en Gaspésie. 

Cinq questions à Johanne Michaud, directrice générale de Gaspésie gourmande

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
La pandémie a incité plusieurs consommateurs québécois à mettre l’accent sur l’achat local, notamment dans le secteur bioalimentaire, une tendance encouragée par les pouvoirs publics. En Gaspésie, les 22 derniers mois écoulés depuis le début de la pandémie ont été particulièrement révélateurs à cet égard. Johanne Michaud, qui dirige Gaspésie gourmande depuis janvier 2016 et qui travaille dans le secteur bioalimentaire de la péninsule depuis 14 ans, explique le progrès réalisé par la centaine de producteurs et transformateurs de son association afin de rejoindre la clientèle.