Le Soleil
Pierre-Luc Arsenault et Denis Michaud, photographiés ici en août, assurent que l’exploitation forestière à quelques mètres des thuyas occidentaux et dans un milieu humide fragile causerait un tort considérable aux écosystèmes de la ZEC des Anses.
Pierre-Luc Arsenault et Denis Michaud, photographiés ici en août, assurent que l’exploitation forestière à quelques mètres des thuyas occidentaux et dans un milieu humide fragile causerait un tort considérable aux écosystèmes de la ZEC des Anses.

Protection temporaire de forêts exceptionnelles en Gaspésie 

Gilles Gagné
Gilles Gagné
Collaboration spéciale
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs confère une protection temporaire contre la récolte de bois à sept secteurs de la ZEC des Anses, près de Chandler. Ces secteurs renferment notamment des écosystèmes forestiers exceptionnels et la protection commence maintenant, jusqu’au début de 2023.