Le Soleil
Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé plus de 11 millions de voitures d’un logiciel qui les faisait paraître moins polluantes qu’elles ne l’étaient en réalité, créant un scandale sans précédent.
Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé plus de 11 millions de voitures d’un logiciel qui les faisait paraître moins polluantes qu’elles ne l’étaient en réalité, créant un scandale sans précédent.

«Dieselgate»: l’action collective québécoise réglée pour 6,7 millions $

Félix Lajoie
Félix Lajoie
Le Soleil
Volkswagen a finalement conclu une entente avec l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) afin de régler l’action collective intentée contre elle dans l’affaire des moteurs truqués. Toutefois, la compagnie ne reconnait aucune responsabilité.