Le Soleil
Le chef Ghislain Picard a aussi tenu à «s'attaquer à l'éléphant dans la pièce», soit l'enjeu des territoires non cédés. «Je veux réitérer notre détermination à faire respecter nos droits, nos territoires ancestraux et notre autonomie gouvernementale», a-t-il soutenu.
Le chef Ghislain Picard a aussi tenu à «s'attaquer à l'éléphant dans la pièce», soit l'enjeu des territoires non cédés. «Je veux réitérer notre détermination à faire respecter nos droits, nos territoires ancestraux et notre autonomie gouvernementale», a-t-il soutenu.

Un grand cercle pour inclure les Autochtones dans l'économie nationale

Clara Descurninges
La Presse Canadienne
 «Ce Grand cercle n'est pas une finalité, mais un début de mouvement pour la pleine participation des Nations autochtones à notre économie», a déclaré jeudi le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador (APNQL), Ghislain Picard, dans son discours d'ouverture d'un grand événement de réseautage entre de nombreux entrepreneurs et chefs autochtones, leaders d'affaires et députés.