Le Soleil
Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
Pour remettre des paniers de Noël à des familles dans le besoin, l’entreprise Wiptec demande six heures de bénévolat pendant une de ses plus grosses fins de semaine de l’année.
Pour remettre des paniers de Noël à des familles dans le besoin, l’entreprise Wiptec demande six heures de bénévolat pendant une de ses plus grosses fins de semaine de l’année.

Oui, c’est du cheap labor

CHRONIQUE / Je ne doute pas des bonnes intentions derrière, mais proposer aux gens de faire du bénévolat dans une entreprise privée pour financer des paniers de Noël d’un organisme communautaire est une fausse bonne idée. C’est même problématique.