Le Soleil
Frédérick Lavoie
Le Quotidien
Frédérick Lavoie
C’est une chose que d’aller dans un pays lointain, de partager un repas avec une famille dans une chambre exiguë d’un bidonville ou d’aider à construire une école dans un village. C’en est une autre que d’accueillir ces mêmes gens dans son pays et d’accepter qu’ils y restent et s’y fassent un nid.
C’est une chose que d’aller dans un pays lointain, de partager un repas avec une famille dans une chambre exiguë d’un bidonville ou d’aider à construire une école dans un village. C’en est une autre que d’accueillir ces mêmes gens dans son pays et d’accepter qu’ils y restent et s’y fassent un nid.

Les bonnes personnes

CHRONIQUE / On se fait facilement accroire qu’on est ouvert sur le monde parce qu’on aime voyager, aller à la rencontre de l’Autre. Il est vrai que le voyage a plus tendance à élargir les horizons qu’à les rétrécir. Mais le vrai test de l’ouverture est ailleurs : dans notre rapport à l’immigration.