Le Soleil
Pour Daniel Boyer de la FTQ, une hausse du salaire minimum à 18$ l’heure est nécessaire pour assurer le développement économique de l’Est-du-Québec.
Pour Daniel Boyer de la FTQ, une hausse du salaire minimum à 18$ l’heure est nécessaire pour assurer le développement économique de l’Est-du-Québec.

Un salaire minimum de 18$/h est nécessaire pour développer l’économie de l’Est-du-Québec, selon la FTQ

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Pour le président de la FTQ, une hausse du salaire minimum à 18$ l’heure est nécessaire pour assurer le développement économique de l’Est-du-Québec. En visite lundi à Matane dans le cadre du 16e congrès du Conseil régional Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Daniel Boyer a martelé que le seuil de 18$ l’heure est la seule façon de créer de la richesse et de la redistribuer.