Le Soleil
Alors que la COP26 fait les manchettes depuis le début du mois de novembre, le professeur Frédérik Doyon a obtenu la confirmation dans la dernière semaine qu’il dirigera une équipe composée de 10 autres professeurs provenant de six universités ailleurs en province.
Alors que la COP26 fait les manchettes depuis le début du mois de novembre, le professeur Frédérik Doyon a obtenu la confirmation dans la dernière semaine qu’il dirigera une équipe composée de 10 autres professeurs provenant de six universités ailleurs en province.

Capter le carbone grâce aux forêts

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Identifier de nouvelles façons d’aménager nos forêts pour atténuer les changements climatiques. C’est essentiellement ce sur quoi travaillera le professeur Frédérik Doyon, de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) de l’Université du Québec en Outaouais, avec son équipe de scientifiques, dans le cadre d’un projet de recherche qui vient d’obtenir un appui financier d’un million de dollar sur trois ans de la part du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologie.