Le Soleil
Camille Arsenault-Hétû (gauche), Marc-André Dinel et Laurence Boisvert ont mobilisé la communauté pour éviter la réinstallation du régulateur de tension sur la rue de la Chapelle.
Camille Arsenault-Hétû (gauche), Marc-André Dinel et Laurence Boisvert ont mobilisé la communauté pour éviter la réinstallation du régulateur de tension sur la rue de la Chapelle.

Tensions entre Hydro-Québec et des citoyens de Cap-au-Renard

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Les résidents de Cap-au-Renard peuvent enfin profiter du bruit des vagues qui fracassent les côtes gaspésiennes. Après 30 ans de bourdonnement et d'encombrement, Hydro-Québec a finalement retiré un régulateur de tension désuet du centre du village. Depuis, un groupe de citoyens se bat contre la société d’État pour trouver un nouvel emplacement à son remplaçant, loin des yeux et des oreilles.