Le Soleil
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
Aux Jardins de la Noblesse où Caroline Lefrançois va chaque semaine, les résidents attendent sa visite.
Aux Jardins de la Noblesse où Caroline Lefrançois va chaque semaine, les résidents attendent sa visite.

Le magasin qui se déplace

CHRONIQUE / Quand on a dû tous s’encabaner à cause de ce qu’on appelait alors le «nouveau» coronavirus, Caroline Lefrançois était comme une poule sans tête, elle faisait les achats de matériel – dont les fameux masques – pour les hôpitaux de Québec. «J’étais là à faire des heures de fous, à checker les conteneurs qui arrivaient de Chine.»