Le Soleil
«Être candidate à la mairie n’était pas prévu; ce n’était pas un objectif de carrière. C’est venu de fil en aiguille, en travaillant. C’est devenu une passion», confie la candidate Marie-Josée Savard.
«Être candidate à la mairie n’était pas prévu; ce n’était pas un objectif de carrière. C’est venu de fil en aiguille, en travaillant. C’est devenu une passion», confie la candidate Marie-Josée Savard.

Vaincre le syndrome de l’imposteur avec Marie-Josée Savard

François Bourque
François Bourque
Le Soleil
CHRONIQUE / Elle avait pensé à la Boîte à Pain près de chez elle, face à l’ancienne église Notre-Dame-de-Foy. Mais sa maison étant libre ce matin-là, elle a préféré la tranquillité de son boudoir.