Le Soleil
Dans cette pièce d’autofiction, Erika Soucy creuse la souffrance et le malaise qu’elle éprouve en étant transfuge de classe.
Dans cette pièce d’autofiction, Erika Soucy creuse la souffrance et le malaise qu’elle éprouve en étant transfuge de classe.

Erika Soucy: enlever ses lunettes de privilégiés

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
Si vous êtes en train de lire cet article et que vous comptez assister à la pièce d’Erika Soucy présentée au théâtre La Bordée, Scénarios pour sortie de crise, vous êtes probablement privilégiés. «Il faut quand même que tu sois fucking privilégié dans la vie pour que ton parcours te mène jusqu’à une salle de théâtre, observe l’autrice. Ce n’est même pas juste une question d’argent. D’avoir accès aux références culturelles pour se rendre là, c’est que tu pars avec une chance de plus que ben du monde.»