Le Soleil
Déjà, le manque d’infirmières se faisait sentir. «Les urgences connaissent une situation de plus fort achalandage, particulièrement en contexte de pénurie de main-d'œuvre», reconnaît le CHU de Québec. 
Déjà, le manque d’infirmières se faisait sentir. «Les urgences connaissent une situation de plus fort achalandage, particulièrement en contexte de pénurie de main-d'œuvre», reconnaît le CHU de Québec. 

L’urgence du CHUL sur respirateur  

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Plus que sous tension, l’urgence du CHUL est sur respirateur. Les délais d’attente atteignent de nouveaux sommets, des ambulances sont détournées et des infirmières d’expérience quittent le navire. Face à cette «dérive», la qualité des soins aux patients écope et dans les rangs, on redoute le pire.