Le Soleil

Pénurie de main-d’œuvre: le faux coupable désigné

Pierre Céré
Pierre Céré
Porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC)
POINT DE VUE / La pénurie de main-d’œuvre est bien réelle. Cela dit, elle était présente avant la crise sanitaire et annoncée par les économistes depuis une quinzaine d’années. En 2019, alors que les taux de chômage au Québec étaient historiquement bas, elle était un thème récurrent du débat public. Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration connaissait déjà, en 2019, des taux de vacances qui s’apparentaient à ceux que nous connaissons maintenant (Statistiques Canada, Taux de postes vacants).