Le Soleil
À la surprise générale, Carey Price n’avait pas été protégé par le directeur général Marc Bergevin, qui avait même dû demander à son gardien étoile de mettre une croix sur sa clause de non-échange pour être rendu disponible au Kraken.
À la surprise générale, Carey Price n’avait pas été protégé par le directeur général Marc Bergevin, qui avait même dû demander à son gardien étoile de mettre une croix sur sa clause de non-échange pour être rendu disponible au Kraken.

Le Kraken ignore Carey Price au repêchage d’expansion

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Le Canadien de Montréal est sorti indemne de la tempête qu’il avait provoquée en ne protégeant pas le gardien Carey Price du Kraken de Seattle lors du repêchage d’expansion.